Retour
Du côté des experts

Comment la mise en place d’un ERP cloud transforme le DAF en business partner

La digitalisation de la fonction finance s’est considérablement accélérée[1]. Plus de la moitié des directeurs financiers se considèrent comme un acteur majeur de la transformation digitale[2]. Comment ? Grâce à l’intégration de technologies de pointe de plus en plus matures – intelligence artificielle, machine learning, blockchain, etc. – au sein des solutions ERP. La mise en place d’un ERP cloud pour PME offre de multiples perspectives au sein de la fonction finance, à commencer par l’automatisation et la dématérialisation de bout en bout des processus. 

 

Les nouveaux enjeux du DAF

La transformation digitale des entreprises et les nouvelles formes de travail qui en résultent, amènent le DAF à repenser sa position et même à réinventer son métier. Parmi les priorités du directeur financier aujourd’hui, le pilotage de la performance occupe la première place. Les directions financières les plus performantes passent ainsi 75 % de leur temps à analyser les données en s’appuyant sur des reportings rapides et précis. Avec une ambition : améliorer le pilotage de la performance financière pour assurer la bonne conduite de l’entreprise[3].

Autre enjeu de taille pour la fonction financière : la gestion du cash. Le suivi des délais de paiement, la rentabilité des ventes ou encore la gestion des stocks recouvrent des enjeux stratégiques majeurs, notamment dans un contexte de crise. Et sur ce point également, un logiciel de gestion des PME s’avère un atout concurrentiel majeur. En effet, la mise en place d’un ERP permet, entre autres, d’optimiser le pilotage de la trésorerie et de suivre très précisément l’ensemble des flux financiers.

Une efficacité qui repose sur la qualité des données. En ce sens, la relation DAF – DSI s’inscrit au cœur des performances de l’entreprise à travers un système d’information robuste, fiable et « taillé » pour les big data. Un « binôme » d’autant plus important qu’un nombre croissant d’informations sont désormais directement saisies par des utilisateurs non financiers et donc non experts. Dès lors, la BI (Business Intelligence) tend à devenir, pour les DAF, le nerf de la guerre du pilotage de leur activité.

La mise en place d’un ERP cloud : les nouvelles responsabilités du DAF

Les ERP ont permis de replacer la transversalité au centre des processus de gestion financière, en facilitant les échanges entre les équipes comptables d’une part, et les différents utilisateurs métiers de l’entreprise de l’autre. En conséquence, la responsabilité de la gestion des informations de pilotage évolue elle aussi des fonctions opérationnelles vers les services comptables. Désormais, la direction financière devient la garante de la fiabilité et de l’exploitation des informations, et même de l’analyse des tendances. Une mutation qui la positionne tel un contre pouvoir en interne.

L’irruption des nouvelles technologies dans la branche finance transforme radicalement les méthodes de travail et fait aujourd’hui du DAF un business partner stratégique au service de la performance globale de l’entreprise. En 2019, sept directeurs administratif et financier sur dix se considéraient ainsi comme des « conseillers de la transformation digitale »[4]. En 2020, 53 % d’entre eux entendent dorénavant prendre le leadership de cette transformation. À horizon 2022, ils entendent ainsi contribuer davantage à la stratégie de croissance de l’entreprise[5].

Une ambition rendue possible grâce à la mise en place d’un ERP permettant à chaque collaborateur qui produit une information opérationnelle, même à distance, d’alimenter les comptables. L’automatisation des processus de production d’informations de pilotage et d’analyse permet ainsi au DAF de devenir lui aussi un utilisateur de chiffres et non plus un simple producteur.

Comment un logiciel de gestion cloud pour PME transforme la fonction financière

Cette transformation exige la plus grande rigueur dans les processus opérationnels : la donnée doit être saisie en temps réel. Il faut s’assurer de la qualité des informations remontées automatiquement, etc. L’automatisation doit être en accord avec la réalité. C’est pourquoi l’aspect processus est clé… tout comme la compréhension des données. Face à la complexité et à l’instantanéité des données enregistrées, le DAF doit se montrer de plus en plus polyvalent. Quelles sont alors ses compétences clés ? Savoir accompagner, expliquer, contrôler, trier, sélectionner, valider et transmettre la bonne information au bon profil (et au bon moment).

Le rôle des profils financiers n’a de cesse d’évoluer au rythme de l’intégration des nouvelles technologies. Auparavant productrices de chiffres, les directions financières sont en passe de s’imposer comme un partenaire stratégique de la Direction générale. L’automatisation des tâches répétitives et chronophages rendue possible par les ERP cloud permet alors au DAF de se concentrer pleinement sur sa valeur ajoutée, à savoir : mieux comprendre les métiers pour permettre à toute l’entreprise de gagner en fiabilité.

 

[1] Selon le Baromètre DAF 2020, Wavestone – https://www.wavestone.com/fr/insight/barometre-daf-2020/

[2] Selon l’étude Priorités 2020 du Directeur financier, PwC – https://www.pwc.fr/fr/publications/fonction-finance/priorites-2020-des-directeurs-financiers.html

[3] Selon l’étude Priorités 2020 du Directeur financier, PwC

[4] Selon le Baromètre DAF 2020, Wavestone

[5] Selon l’étude Priorités 2020 du Directeur financier, PwC

Écrit par Laure Camus

CRM Manager

Vous souhaitez des conseils pour choisir votre logiciel de gestion ?

Le choix d’un ERP ne se fait en effet pas à la légère, même si la mise en oeuvre peut être rapide !

Que vous soyez en changement d’outil, ou en réflexion pour implémenter votre premier ERP, nos équipes sont à votre disposition pour vous accompagner.