Retour
Gestion d'entreprise

Calculer le ROI de mes actions grâce à mes outils actuels

Une entreprise sur deux n’utilise pas les indicateurs basiques de mesure d’efficacité et 61 % d’entre elles n’ont pas de tableaux de bord[1]. La plupart des entreprises se contentent souvent d’analyser l’évolution de leur chiffre d’affaires et de leur satisfaction client. Une approche partielle du retour sur investissement liée à un constat : près de 40 % des responsables ne savent pas calculer le ROI de leurs actions et mesurer l’impact de leur stratégie sur la performance économique de leur entreprise. Pourtant les solutions existent.

 

Sur quelles actions calculer votre ROI ?

Nombre de décideurs se focalisent sur la croissance de l’activité, les parts de marché, le nombre de nouveaux clients, le volume de ventes… Mais avez-vous pensé à mettre en place d’autres indicateurs plus précis pour analyser la rentabilité de chaque projet : coûts des équipements nécessaires, achat de matériel, location de locaux… ? Des Capex qui participent pleinement à la performance globale de l’entreprise.

 

À cette fin, l’indicateur de taux de rentabilité (ou de rendement) interne (TRI) permet de mesurer la pertinence de chaque projet en prenant en compte l’ensemble de ses flux : achats, ventes, revenus, frais, fiscalité… Son calcul intègre à la fois les flux entrants et sortants ramenés sur une année afin d’obtenir un taux annuel. Pour résumer, si on considère un nombre d’années « t », le calcul du TRI peut s’effectuer de la manière suivante :

TRI = (flux entrants / flux sortants) ^ [(1 / t) – 1]

 

Associé à un autre indicateur, la valeur actuelle nette (VAN) – qui représente la valeur des flux de trésorerie nets tout au long de la durée de vie de l’investissement –, il constitue une aide à la décision et permet de vérifier précisément la pertinence d’un investissement.

À partir de quand un investissement peut-il être considéré comme pertinent ? Dès lors que vous avez la capacité à monitorer ce que génère chaque euro investi : rapporte-il plus ou moins d’un euro ?

Pour rappel, la valeur actuelle nette quant à elle se calcule de la manière suivante :

VAN = – C + R année 1 * (1 + i)-1 + R année 2 * (1 + i)-2 + … + R année n * (1 + i)-n + V *(1 + i)-n

Avec :

  • C = Capital investi
  • i = taux d’actualisation
  • R = Recettes nettes d’exploitation prévues
  • V = Valeur résiduelle de l’investissement

 

Quels outils utiliser ?

La liste est loin d’être exhaustive et tout dépend de vos objectifs mais difficile parfois de mesurer l’impact véritable de vos investissements. Résultat : 32 % des entreprises n’intègrent pas le ROI dans leur stratégie cloud, privilégiant des objectifs qualitatifs (améliorer l’agilité des collaborateurs, fluidifier l’expérience utilisateur, etc.) à des critères financièrement mesurables. Mais une autre raison est évoquée par plus d’une organisation sur quatre[2] : l’absence d’un modèle de calcul fiable.

 

En effet, les indicateurs disponibles ont eux aussi leurs limites, notamment lorsqu’il s’agit de contrôler les coûts indirects, plus difficiles à mesurer de façon précise. Coûts indirects – souvent les Opex, le temps lié à la maintenance, aux mises à jour, à l’ouverte de nouveaux postes, à la facturation… – qui représentent en moyenne entre 5 et 20 % du chiffre d’affaires[3].

 

Les bénéfices d’un ERP

C’est pourquoi il s’avère indispensable d’utiliser des outils dédiés capables de prendre en compte un grand nombre de données issues de sources d’informations différentes. En ce sens, le recours à un  ERP “Entreprise Ressource Planning” vous offre une vue globale sur votre activité vous permettant non seulement de suivre au mieux vos performances mais également de calculer le ROI de chaque action menée. À la clé : une vue en temps réel facilitant une analyse précise sur l’ensemble des services de l’entreprise.

 

Mais attention à ne pas vous focaliser exclusivement sur l’aspect financier de vos investissements. Si vos décisions et vos investissements contribuent à la croissance de l’entreprise, leur impact « humain », lui aussi plus difficile à mesurer, est tout aussi important : motivation de vos équipes, image de marque, visibilité et réputation de l’entreprise… Autant d’éléments vecteurs de fidélisation et d’engagement pour vos clients comme pour vos collaborateurs. Donc pour obtenir le retour le plus juste sur vos investissements, n’oubliez pas de mener des enquêtes de satisfaction et de vérifier par exemple le nombre de requêtes vous concernant sur Google ou les avis clients sur les réseaux sociaux.

 

 

 

 

[1] Selon l’étude “ROI et les mesures d’efficacité marketing B2B en France” coréalisée par l’ADETEM, OpinionWay et Ariane Etudes, 2015 – https://fr.slideshare.net/Adetem/roi-et-mesures-defficacit-du-marketing-b2b-2015

[2] Enquête Calculating Cloud ROI, ISACA, 2017 – https://www.isaca.org/why-isaca/about-us/newsroom/press-releases/2017/isaca-research-nearly-1-in-3-organizations-does-not-calculate-cloud-computing-roi

[3] GPO Mag, octobre 2016 – https://www.gpomag.fr/web/actu-finance-gestion/l-optimisation-de-couts-indirects-comme-source-de-financement-pour-la-r-d

Écrit par Laure Camus

CRM Manager

Vous souhaitez des conseils pour choisir votre logiciel de gestion ?

Le choix d’un ERP ne se fait en effet pas à la légère, même si la mise en oeuvre peut être rapide !

Que vous soyez en changement d’outil, ou en réflexion pour implémenter votre premier ERP, nos équipes sont à votre disposition pour vous accompagner.

  felis tristique id lectus ante. ut